Introduction

Quand on veut connecter des projecteurs DMX entre eux, on peut soit utiliser le sans fil soit des câbles. Dans mon cas, l’installation étant fixe, on a privilégié les câbles. Or comme il est impératif que tout le réseau fonctionne, on l’a coupé en plusieurs segment. Pour faire cela, on utilise un répéteur DMX isolé. Ainsi, si un des segments tombe en panne, il reste une partie opérationnelles. Isolé les projecteurs de la commande permet aussi d’éviter des courants de masse quand le réseau électrique est… hasardeux.

Pour plus d’information sur le réseau DMX, je vous recommande de site : https://en.wikipedia.org/wiki/DMX512.

Le schéma

Voici le schéma:

ISOLATED DMX SPLITTER Schema

Explication

L’alimentation

Pour l’alimentation on ne va pas faire compliqué. On prend un 7805 pour assurer une régulation 5V. Comme ça, on peut brancher presque tout dessus (bloc secteur, USB…). L’alimentation isolée est assurée par une DC/DC MEV0505. On ajoute le filtre LC comme indiqué dans la datasheet pour limiter le bruit.

Le bus DMX

Ce répéteur DMX ne décode pas le DMX. Un récépteur RS485 est placé à l’entrée et converti le signal différentiel en TTL. On utilise pour ça un MAX3082 en mode récepteur uniquement. Le signal est ensuite, communiqué à 3 driver RS485 isolée de référence ISO3086. Ce driver étant isolée, il faut l’alimenté des deux cotés.

LED Activité

Il y a une LED « ACTIVITE » qui permet de visualiser si la ligne est active. Le BREAK sur la ligne DMX permet de trigger le NE555 et ainsi allumer la LED. Quand il n’y a plus d’activité sur la ligne, la LED s’éteint.

Le boitier

Il me reste un boitier EUROBOX 135x95x98. Il suffisamment grand pour faire rentrer tout le PCB et les connecteurs. Les faces avants et arrières sont imprimées à l’imprimante 3D. Le modèle 3D est :

La réalisation

Pour voir la réalisation, cliquer ici.

Répéteur DMX Isolé : Le schéma
Étiqueté avec :